Accueil > Rando à Pied > Dévoluy > Chemin de la Baronne

samedi 14 juin 2014
(DATE DE CRÉATION DE L’ARTICLE : 12 juillet 2014)
par Mathieu B.


Chemin de la Baronne

Tentative avortée : nuage et neige en approchant des passages scabreux ...

On trouve pas mal de topos sur ce chemin, je ne le décrirais pas ici mais il est facile à trouver.

Au départ du Serre, vu le plafond bas et quelquesJPEG névés encore bien présents, on tombe rapidement d’accord Angi et moi pour ne pas insister si l’un de nous émet la moindre réticence à poursuivre. Je laisse la corde dans la voiture.

L’approche en forêt est des plus sympathique, un peu tristoune quand même avec ce soleil qui se cache derrière les nuages. L’ouverture sur le pierrier de la Grande Casse donne une bouffée d’air alors qu’on apprends d’un panneau que ce cirque a été le théâtre d’un événement tragique en 1963, le crash de l’avion RF-101C lors d’une mission photographique ...


Bizarrement, le chemin est plutôt bien tracé dans le pierrier, moins dans la forêt au dessus. Après avoir passé une plateforme où une ancienne cabane devait se trouver puis une source asséchée, les choses sérieuses commencent. Cela fait déjà un moment que nous ralentissons l’allure pour ne pas rattraper le plafond nuageux. Il est 10h30 et au nord, un parapente décolle de Courtet pour être directement au plafond. Mauvais signe, cela pourrait devenir orageux ...

La JPEG pente augmente encore et nous arrivons au plafond, au niveau des premiers névés. Un gypaète nous passe dessous tandis que des marmottes sifflent, non pas pour nous mais dérangées par un chamois. Les nuages semblent vouloir abandonner la course et stagner, laissant juste apparaître notre point de demi tour ...


Non, vraiment pas raisonnable de passer là dedans ...

Demi tour donc, et nous décidons de descendre le pierrier de la Grande Casse, histoire de quand même faire une petite boucle.
JPEG

On trouvera sur le chemin quelques détritus, bouts de caoutchouc et câbles que nous emporterons avec nous. Résolution bien vite abandonnée vu la quantité de débris du cirque, et qui font partie du lieu ...

Nous abions prevu un week-end de rando, mais à peine une demie journée d’occupée de retour à la voiture. On se rabat donc sur le Grand Veymont que les nuages semblent épargner pour le moment ...

Commenter

Contact | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |
pour profiter pleinement de ce site, utilisez firefox ... ou a défaut safari ...
Copyright 2006-2014 Fauxcols ... où s’arrête le voyage ?