Accueil > En l’air > Déco falaise depuis la Dent de Crolles ...

dimanche 26 octobre 2014
par Mathieu B.


Déco falaise depuis la Dent de Crolles ...

... en delta bien sûr !

"Fada !" ... c’est la réponse que je reçois de FDM suite à mon mail à 2H du matin lui exposant en une ligne mes projets pour ce dimanche : déco falaise de la dent. Et pourquoi pas ?

J’ai Grand Colon et couleur d'automne {JPEG}déjà suivi les traces de Didier Favre en testant le contre-pente en delta. Oui, certes, "à l’insu de mon plein gré", mais je le maîtrise. Et cela faisait un moment que faire du "marche et vol" en delta me tentait bien. Bon, c’est vrai que c’est plus facile en parapente (et je laisse cette facilité au petit frère qui se débrouille pas trop mal dans le domaine), mais pas impossible en delta. Je voulais en faire la démonstration la semaine dernière, le Grand Colon dans Belledonne m’aurait bien dit avec cette couche d’inversion qui restait à 1700m toute la journée ...

Mais c’était sans compter mon envie d’essayer le déco falaise ...

Ce samedi, c’est soirée chez des amis. Pas des voleurs pour deux sous ni des marchands de sable, mais je m’assoupis un moment. Elle veut que je lui fasse Ah le velcro, il n'y a que ça de vrai ! {JPEG}un baptême en delta, lui ne prend sa voiture que s’il est contraint et forcé, ... et contraint. Une autre invitée, de Gap (d’Autriche ou d’ailleurs je ne saurais dire ...) ne connait pas notre Hausberg. A moitié endormi ou complètement ragaillardi par mon petit somme, le planning du lendemain est tout décidé ...

Le parking du col du coq annonce la couleur, il va y avoir du monde ... d’ailleurs le professeur Z croise des connaissances qui le reconnaissent à son chapeau tandis que je fixe les lattes et la barre de contrôle sur les bords d’attaques. Les câbles sont enroulés et fixés par l’avant. Premier essai, le mât se déplie et traîne. Ah oui, mais n’en déplaise à mon maître spirituel FDM, je compte le garder intact moi. Donc un velcro de plus ...

EtAu pied de la dent, mais ça va le faire ! {JPEG}20 minutes, le Col des Ayes {JPEG} c’est parti. Les premiers 200m en forêt se font tranquillement. La tête dans mon aile, je ne vois guère plus d’un mètre devant moi ... et un peu plus la pente au dessus en sortant du bois. Je demande à "mes assistants" de déplacer un velcro afin que les bords d’attaques ne s’écartent pas. C’est bien mieux ainsi, même plus besoin des mains !!

Tandis que j’avance à l’allure des escargots (de Gap, d’Autriche ou d’ailleurs), le professeur Z ronchon d’avoir pris sa voiture pour rien passe en mode sarcastique ...


— Z : T’es sûr que tu veux pas qu’on t’aide ? de toutes façons, ce n’est qu’une question de temps ...
— Z : Prends la pose de "J" , attends, je cherche la gravure sur mon téléphone 5G
— Z : Eh mais, il n’y avait pas des gens qui lui jetaient des pierres ? qui a une lance ?
— Z : On peut faire une collecte ? Je suis sur qu’on gagnerait des sous !

Moi imperturbable, arrivais au bout de 20 minutes au Col des Ayes. Ne me voyant pas réagir, le professeur rigola doucement dans sa barbe en entendant les remarques des badauds que je ne calculais pas non plus ...

— Une passante : "Ça au moins, c’est du sport, c’est pas comme les parapentistes ..."

Ni Pas bien de couper les lacets ... {JPEG}une ni deux, il jeta son dévolu sur la foule interloquée qu’il fuyait habituellement :

— Z : "nous travaillons pour Red Mule, on installe là haut un panneau publicitaire 4x3 et si ça marche et qu’il n’est pas vandalisé, on en mettra un 20m x 20m"
— Des "mous" : Ah non ! Ils vont nous défigurer la montagne ... ah oui, mais quand même, ils font des choses biens, de belles images ... alors si c’est pour la bonne cause ...
— Z : oui, mais on n’a pas d’autorisation. Enfin, on l’a demandée, mais on ne l’a pas eue ...
— Un autre "mou" : Ah oui, c’est pour la compet’ de l’an prochain, avant la "Zalpes" !
...

J’informeDerniers raidillons parfois difficiles à négocier à cause de la longueur {JPEG}Chamechaude, ce sera pour une autre fois ... {JPEG} ma passagère de l’aprem que je n’aurais peut être plus d’épaules pour son baptême ... et me fais aussi sec chouchouter avec deux polaires pour me rembourrer les trapèzes ... Le poids de l’aile (et du harnais) 33 + 10 kg quand même, ne se fait plus trop sentir.

— Z : t’es sûr que tu veux pas d’aide, c’est qu’une question de temps tu sais !!

L’embranchement vers le Trou du Glaz est passé. Quelques raidillons difficiles à négocier avec les arbres et les épingles, mais je me retrouve sur la partie à flanc, sous les barres rocheuse. Bientôt la délivrance !

— Moi : Z, tu vas pouvoir te rendre utile. Z ? Eh oh ? t’es toujours là ? Ah non, tu donnais une conférence de presse ...

Un peu d'aide au Pas de l'Oeil {JPEG}

La montée du pas de l’Oeil se fera à deux, enfin, 1+1/2+1/2 en mode "hacheur" pour arriver sur le synclinal ou je rependrai mon fardeau ...
Bientôt la fin ... {JPEG}

2h10 après avoir quitté la voiture, je touche la croix et pose l’aile. Les mauvaises langues diront l’inverse. Point de vent, météo fidèle. Très léger vent d’ouest de 2-3 km/hAire de dépliage grandiose {JPEG} par moment qui fait le bonheur et émoustille les parapentistes. Ceux qui sont déjà sur place sont incrédules. Un autre qui arrive me traite d’acharné.

— Moi : tu connais un certain Seb ?
— Lui : oui, d’ailleurs il arrive
— Moi : et lui, c’est pas un acharné ? c’est de famille ...

Je Prevol ok, Mont Blanc au loin {JPEG}ne sais pas si ce sont mes tubes qui l’ont impressionné, mais il ne relève pas la remarque et préfère plaisanter ...

Le Le petit à gauche, sourire crispé et anxieux ... mais pas peu fier ... {JPEG}Seb en question arrive, point étonné de me voir ici, lui, ni moi de le voir arriver. Lui un peu anxieux de mon choix de déco ... tout comme la foule haranguée par Docteur Z.

Pour le déco falaise, j’avais un peu beaucoup potassé la question, bien qu’on ne trouve que très peu d’info sur ladite question. En fait j’ai surtout gambergé. D’une, décoller comme les parapentes ne présente que peu d’intérêt esthétiquement, de deux demande de bien courir (et comme je suis faiblard et fainéant) et de trois demande d’avoir une bonne incidence (et comme je ne suis pas bon technicien)

Aie la cheville ! Ah non, ça c’est quelques jours avant quand l’arbre dans lequel j’étais pour débrancher un parapentiste a cédé ... C’est vrai que c’est dangereux le delta

L’idée Surtout ne pas abîmer le bonhomme de neige ... {JPEG}Banzaï ! {JPEG}était de partir sans aucun vent, en faisant pivoter mon corps vers l’avant, pieds fixes au sol et de verrouiller le trapèze pour faire piquer l’aile le plus possible. Merci aux choucas de m’avoir indiqué le vent 2m devant. Moment de pur bonheur à les entendre fendre le vent sous mon nez, telle une invitation à les rejoindre. Plus un bruit derrière moi, je plonge, pour voler avec eux ...

— Z : C’est mon pote qui l’a fait !
— Z : Et vous, vous le faites en parapente ?
— un parapente : ah non ! nous on a pas de c*uilles nous !

Au dessus de la couche d'inversion {JPEG}Au dessus de la couche d'inversion {JPEG}20 minutes à 1800m un 26 octobre ... {JPEG}

Pour info, j’ai deux petites vidéos (et un time lapse) de mon déco (et une vidéo de l’atterro, merci FDM) que je mettrai en ligne sous peu. Si par connaissances interposées vous en avez d’autres pour que je fasse un montage plus fourni, je suis preneur !

< 8/9 >

Commenter

Contact | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |
pour profiter pleinement de ce site, utilisez firefox ... ou a défaut safari ...
Copyright 2006-2014 Fauxcols ... où s’arrête le voyage ?