Accueil > En l’air > Découverte du Serpaton

samedi 17 mai 2014
par Mathieu B.


Découverte du Serpaton

... dans trop de vent de nord ... pas top

Les crêtes est du Vercors nous narguaient depuis trop longtemps, depuis Saint Hil à voir des autoroutes de cumulus. Une belle journée annoncée pour le vol libre, mais malgré les doutes de Christian quant au nord annoncé, FDM et moi même y allons ...

Digne de Léonard. L'ouverture d'un seul cadenas permet l'ouverture de la barrière ... {JPEG}Le péage de l'Alpage, devant le Mont Aiguille {JPEG} Nous voilà donc partis de Grenoble pour retrouver Christian, le "local" au col du Fau. Après avoir installé une manche à air au bout d’une canne à pêche dans un champ tout fraîchement fauché, nous voilà partis vers le col du Serpaton. Sur la route, Christian nous explique les pseudos enjeux, les guéguerres et combines pour accéder à l’alpage. Difficile de comprendre comment 5 cadenas peuvent verrouiller une barrière, mais l’ouverture d’un seul permet d’accéder au Graal tandis que de petits cum se forment ça et là ...

Grand Veymont à portée {JPEG}Objectif le Dévoluy ? {JPEG}Le temps de monter nos ailes, le grand Veymont se voit paré, le plafond bien délimité. Donc trois ailes au déco, FDM et son indestructible Titan, Christian en Atos et moi avec mon Fx sans mât.



Ca souffle ! {JPEG}

Quand nous eûmes fini nos prévol, un parapentiste arrive avec sa voile en bouchon, il s’est visiblement fait surprendre un peu plus bas par le fort vent de nord en basse couche.

Un prétentieux qui va se faire descendre ... comme nous ... {JPEG}



Après avoir démêlé ses noeuds, il rédécole pour ne pas faire un virage et se faire descendre en reculant face au nord. Ce n’est visiblement pas un bon Serpaton aujourd’hui ...


Christian au déco {JPEG}Christian vers le sud {JPEG} Christian décolle à 12h30 dans une brise bien face mais pas autant alimentée que d’habitude d’après ses dires. Il se maintient mais ne trouve rien au sud sur la crête et se retrouve rapidement à 1100m, direction l’aterro. Sa vitesse en approche en U nous laisse perplexe connaissant les perf de sa machine : très très lent face au vent, ce n’est pas gagné pour nous ...

... D’autant que la brise au déco a disparu ...

Aterro "fauché sauvage" ou "hautes herbes" autorisé ? {JPEG}Mont aiguille avant l'aterro {JPEG} Je décolle à 13h15 et tente l’option nord mais ne trouve rien, rien de rien. Mais la vue sur Grenoble au fond est sympa. Se sentir loin de la cuvette polluée je veux dire ... Devant moi Monestier de Clermont et les deux aterros reconnus dans la montée. Je poserais à côté de Christian au dessus du Col du Fau, un champ en pente, mais bien alimenté. Quasiment un top landing, bon exercice. Je cherche la manche à air mais ne la trouve pas. Je me fie à celle du rond point. Pas vraiment la peine, le vent est vraiment évident.

Un peu venté, juste ce qu'il faut ... {JPEG}FDM en approche, il posera son bord d'attaque gauche à mes pieds ... {JPEG} FDM attend un bon moment avant de décoller, le vent passe même cul par moments. Il part finalement dans des bonnes conditions et vers le nord sans rien trouver non plus. Je me sers de ma housse, quasi à l’horizontale par moment pour faire office de biroute. Même s’il fera un montant, il n’honorera pas son surnom aujourd’hui mais s’est fait une belle frayeur à se faire soulever une plume à 3m sol. Heureusement que le sol ne sera pas marqué, déjà que la fermière est venu l’enguirlander pendant que Christian et moi faisions la rot’ ...

C’est d’ailleurs peut être elle qui a déplacé notre manche à air sur le rond point ?

Un long discours pour un vol bref, mais c’est toujours une joie de découvrir un nouveau site, mais en décollant proprement et posant "safement" ...

Bref, une prochaine fois, ce sera super Serpaton, mais c’était pas aujourd’hui ...
Merci Christian pour la découverte du site !

< 6/9 >

Commenter

Contact | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |
pour profiter pleinement de ce site, utilisez firefox ... ou a défaut safari ...
Copyright 2006-2014 Fauxcols ... où s’arrête le voyage ?