Accueil > Rando à Pied > Autres massifs > Rando d’hiver autour de Tromsø

février 2012
(DATE DE CRÉATION DE L’ARTICLE : 29 juin 2012)
par Mathieu B.


Rando d’hiver autour de Tromsø

Beaucoup de Blanc/Bleu, peu de Jaune/Vert/Violet ...

D’après la NASA, cette année est le pic des 50 ans pour les aurores boréales ... Pas question de rater cela !!
Finalement on sera un peu beaucoup déçu sur ce point mais le reste ...

Un aigle ? {JPEG}Au dessus de l'aile gauche {JPEG}

TROMSØ

Comme l’an dernier, j’ai préféré prendre un vol qui arriverait tard à Tromsø. S’il y a une aurore, on est forcé de la voir. Et ça n’a pas manqué, entre Bodø et Tromsø, le pilote nous annonce des "quite strong NorthernLights on both sides" effectivement ...

Le Bivouac dans le parc de Tromso {JPEG}seul hic, c’est qu’en arrivant à cette heure, l’unique possibilité est l’hôtel (cher, très ...) ou le bivouac en plein air. J’avais prévenu mes compagnons d’escapade et ils étaient unanimes : dehors ! mais un peu refroidis quand même surL'église de Tromso. A l'intérieur, les bancs sont chauffés ... {JPEG} place. On verra par les minis ouvertures de nos duvets des lumières danser toute la nuit , mais on préférera dormir un peu malgré le froid, certains d’en voir d’autres les jours suivants ...

Cette Cours d'eau devant le camping, quelques glaçons ... {JPEG}année à quatre, on s’est payé le luxe de louer une voiture sur 10 jours, à peine plus de 500€. D’autant que le manager sur place m’a reconnu et nous surclasse pour le même tarif : on bénéficiera d’une Maxi-Passat ... On restera pourtant une nuit de plus ici à visiter Tromso, randonner aux alentours proches et planifier le séjour ...

Couleurs de Tromso, bateaux assortis {JPEG}Couleurs de Tromso {JPEG}L'intérieur de l'église, derrirère moi le coin "enfants" {JPEG}On est bien dans le "Troms", l'emblème de la région le confirme {JPEG}
Ce soir, c'est le Vesteralen qui est à quai {JPEG}Un Apple Store ... {JPEG}L'ïle de Tromso depuis Steinbua {JPEG}Malgré la pollution lumineuse de la ville ... {JPEG}

KILPISJÄRVI

Monsieur -7° dan la tente à Kilpisjarvi {JPEG}météo nous fait choisir l’option route E8 direction la Finlande, vers Kilpisjarvi. On dormira en tente cette nuit là, -12° heureusement sans vent, la tente étant fixée par des ancres à neige, dans une neige trop froide pour être compactée ... En cherchant un lieu de bivouac plus confortable pour la nuit, notre choix s’arrête sur la "hytte" à Trerikröset, lieu d’intersection des trois frontières Suède/Finlande/Norvège. Il faudra marcher sur la glace, mais renseignements pris, il y en a sur au moins 1m d’épaisseur ... on craint rien ...

Delphine pour la traversée du Lac {JPEG}Les ombres s'allongent {JPEG}A la moitié de la largeur du lac, on est parti de tout au fond ... {JPEG}Plus que 2 km de glace ... {JPEG}

...On craint rien, mais on entendra la glace craquer ... Le lac de kilpisjärvi est plutôt grand, heureusement on le traversera en largeur ... 10km quand même ... à marcher sur la glace ... A l’autre bout du lac, la forêt de bouleau, même clairsemée diminue la luminosité. On fera des sauts de marais en marais pour enfin arriver à la hytte de Kuokkimajärvi à la tombée de la nuit ... Cette cabane ouverte offre tout le confort nécessaire : réserve de bois, toilettes sèches, ustensiles de cuisine et même le gaz ! On passera de 0 à presque 20°c en 2H ... trop chaud !!

A gauche du "grillage", la suède. {JPEG}Lili et Delphine, emmitouflées {JPEG}Kuokkimajärvi encore engourdie ... pas pour longtemps ! {JPEG}Merci Seb pour ce kilo de beaufort, idéal dans le hachis parmentier !! {JPEG}

Il n’y aura pas vraiment d’aurores cette nuit là. Bien claire pourtant, j’en profiterai pour me balader sous ce ciel étoilé, regarder les étoiles filantes, à apprécier la tranquillité de ce No-man’s land ... ou serait ce tout autre chose ?

Etoile filante et Orion ... {JPEG}1h30 sous les étoiles ... {JPEG}Petit coin de paradis {JPEG}

LeLe froid tente de rentrer ... {JPEG}Perdus dans le jour blanc (By PC) {JPEG} lendemain, on confirme l’idée de rester ici la nuit suivante. Il faut donc aller chercher le ravitaillement qu’on n’avait pas prévu ... Lili et PC s’étaient dévoués pour faire le trajet ... Mais le vent se lève, et j’ai peur que sur le lac gelé, la visibilité soit nulle dans la journée. Connaissant le sens de l’orientation du Pèr’Ouche, je m’y colle donc avec lui pour ne pas en perdre deux ... et 20 km dans ces conditions est sans doute bien dur pour la miss ... On partira donc avec le vent dans le dos, mais la traversée Faim !! ... et différence de styles ... {JPEG}du lac ne sera pas facile pour autant sur ce sol croûté et chaotique. 3H plus tard et courses faites à Kilpisjärvi, on cherchera à louer une motoneige, mais vu les tarifs, on se rabattra sur un genre de patinette. Au moins on ne portera pas les sacs ... Le retour se fera avec un vent cinglant, visibilité à moins de 15m. Au moins, on était au chaud vu l’effort à fournir ... Au milieu du lac, un groupe de motoneiges, de Britons complètement perdus, nous prendront pour des fous, mais accepteront bien volontiers mes conseils d’orientation pour rentrer à bon port ... Enfin rentrés à la Kuokkimajärvi, les filles nous accueillent rassurées. Je prépare une sauce maison avec petits légumes frais pour requinquer le "PC-sec" ...

Les nuages ne partiront pas de la soirée. On fera quelques sorties pour vérifier ... mais non. Et ce n’est que quand tout le monde s’apprêtera à rejoindre son sac de couchage qu’enfin des lueurs vertes onduleront délicatement à l’extérieur ...

Résidence secondaire ? Un rêve ... {JPEG}Lueurs ... {JPEG}... dansantes {JPEG}

Le
lendemain, il est temps de rentrer cette fois. Les patinettes ne sont finalement pas si efficaces que cela dans la neige, mais au moins on est légers. En descente oui, ça marche, à condition de rester sur les patins. Sinon sur le plat du lac, je tente de fabriquer une voile avec ma couverture de survie, les bâtons et des drisses ... je reste persuadé d’un léger gain, mais le vent était pas tip-top dans l’axe ... Je me résigne à abandonner, mais pas tout de suite ...

Etat des lieux avant de partir ... {JPEG}Adieu Trerikröset ... Non ! à tout bientôt !! {JPEG}Ca glisse ... {JPEG}... ca vole !! (presque) (By Lili) {JPEG}
Delphine à la traine ? plutôt à apprécier l'étendue ... {JPEG}Glace noire = solide ... {JPEG}... mais bien craquellée ... {JPEG}Tableau insolite ... {JPEG}

Territoire Sami {JPEG}

En reprenant la route vers Tromsø, on croisera ce cairn près de la frontière. En fait, ces cairns délimitent le territoire Lappi du peuple Sami qui s’étale sur tout le Nord de la Scandinavie.



OLDERVIK

De Sur la côte ... {JPEG}Isolée ? non, accessible par l'océan ... {JPEG}retour à Tromsø, on ira faire une excursion au nord du Tromsdalen, où se trouve Oldervik, typique petit village de pêcheur au bout de cette route en cul-de-sac. La lumière rasante même en milieu de journée accentue les contrastes et rend surréaliste tant ces couleurs bleues, blanches et turquoises pour les éléments naturels que le rouge, jaune ou vert des constructions de l’homme ...

Au Vous n'avez pas l'odeur ... {JPEG}Port d'Oldervik {JPEG}village, une église, une école. Des poneys curieux dans un parc. Et sur le port, des séchoirs à morues. Le temps s’est arrêté ici. Tout est propre et calme. Comme la neige fraîche de la nuit. Un chalutier arrive, le grutier sur le port s’active aussi. En 30 sec les bacs de poissons évidés sont déchargés. Efficacité, simplicité et tranquillité, bienvenue en Norvège ...

Séchoir à morues à Oldervik, au fond les Lyngen Alps {JPEG}






Une envie de baignade ? Presque ... {JPEG}








La route continue quelques centaines de mètres après Oldervik. L’occasion de faire une petite balade ventée mais aussi pour Delphine de voir les LyngenAlps au moins une fois, de loin, avant un retour anticipé. Ce sera pour nous la prochaine étape ...

Un bourgeaon bien téméraire ... {JPEG}Déjà le printemps ? {JPEG}Départ vers Trollvasbu, au dessus de Tromso {JPEG}Course de patins à glace ? Non, la route {JPEG}

En rentrant sur Tromsø, je propose un dernière halte à Tonsvik, histoire pour moi de reconnaître mon échec de l’an dernier ... Il est tard et on n’ira pas bien loin, juste un petit détour pour apprécier de loin le confort inimaginable du moindre chalet perdu dans l’arrière pays ...

Accès à un cottage. Attention, glace fragile ! {JPEG}Cottage typique {JPEG}L'intérieur, par la fenêtre ... {JPEG}Reflets ... {JPEG}

DERNIÈRE SOIRÉE ENSEMBLE

Pour la dernière soirée de Delphine, PC nous invitera à manger du renne, préparé en papillotes, avec du lard ou en hachis. Bien différent que préparé séché, c’est en fait une viande très tendre et goûteuse. Le mélange salé sucré avec un coulis de myrtilles est un régal ! A tester, tout comme la bière la plus "nordish" ...

Au tour du Finnmarken d'attendre ses passagers ... {JPEG}Une bière largement au nord du cercle polaire ... {JPEG}Du renne en médaillon {JPEG}Le "kiosken" du camping de Tromso {JPEG}

EN ROUTE VERS LES LYNGENALPS

JPEG

L’avantage d’être motorisé nous aura permis de pas mal vadrouiller dans des coins où les bus sont rares et chers. Je ne suis même pas sûr que cela nous serait revenu moins cher ... et nous aura permis de faire des stops où l’on veut. Il faut quand même une certaine habitude de la conduite sur ces routes parfois enneigées, souvent verglacées ... Pourtant, que ce soit en été ou l’hiver, les routes sont sûres dans ces contrées, de part l’entretien et le respect des usagers ...

Chasse neige à plus de 80km/h ... {JPEG}The Passat ... qui tient la route ... {JPEG}Sur la route, à 90 ... {JPEG}Rives gelées {JPEG}

LES LYNGENALPS

Depuis Steindalshytta, Apen ou presque ... {JPEG}Accueillante Sieddihytta {JPEG}mon premier passage dans cette région à l’été 2008, je m’étais promis d’y revenir l’hiver. Rien que le nom fait rêver. C’est enfin l’occasion !! Plusieurs "hytter" sont là encore indiquées sur les carte, la plupart "åpen", donc ouverte et à priori libre d’accès ... sauf que la première d’entre elles est belle et bien fermée ... Dépités, une petite zone abritée sous une avancée du toit fera l’affaire, mais je trouve le moyen d’ouvrir une fenêtre en la faisant vibrer ... A cette hytte deLa caisse de Trollhytta {JPEG} Steindalshytta, la réserve de bois est aussi sous clefs ... Vraiment pas de chance, on dormira donc à -2°c à l’intérieur ... Le chalet suivant, Sieddihytta, se trouve sur une presqu’île, au pied d’un colline sacrée. Il n’était pas prévu d’y dormir, mais son niveau de Sieddihytta et sa réserve de bois {JPEG}standing a eu raison de notre témérité. Trollhytta, quant à elle, en plein cœur des LyngenAlps, est un vrai palace 1001 étoiles... Dans ces hytter, une petite boîte aux lettres fait office de caisse. La confiance règne, tout est libre d’accès, la cuisine propre, le poêle fonctionnel, les banquettes ou lits sont impeccables ... Deux annexes encadrent ces vrais petits hôtels non surveillés : la réserve de bois et les toilettes sèches au fond du jardin ...

Pièce de vie de Sieddihytta {JPEG}L'intérieur "frais" de Steindalshytta {JPEG}La cuisine équipée de Trollhytta {JPEG}Trollhytta ou comment se sentir chez soi ... {JPEG}
Des gauffres à Trollhytta ? Possible ... {JPEG}Aurore boréale à Trollhytta, LyngenAlps {JPEG}Livre d'or {JPEG}

Tout ceci dans des cadres sublimes qui font rêver ... Dommage que les aurores n’aient pas été très présentes, mais on ne peut tout avoir !! Pour y accéder, le balisage laisse parfois à désirer, et la neige et la glace cachent des particularités parfois dangereuses ... ici des marais gelés ... là des ponts de glaces bien fragiles ...

Neige au soleil au dessus d'Elvenes {JPEG}Petit pont au dessus des marais gelés {JPEG}Storfjorden, à l'Est des LyngenAlps {JPEG}Simple aurore à Lyngspollen {JPEG}

Sur le port de Lyngen {JPEG}

Même Koppangen {JPEG}sur cette région reculée, on se rend compte aisément que le style de vie est parfaitement adapté aux conditions climatiques et aux ressources naturelles. Les séchoirs des petits ports de pêche sont pleins, le magasins de "skidoo" proposent plus de modèles que nos concessionnaires automobiles, les chasses-neige sont d’une précision et d’une efficacité redoutable, sans compter l’écologie avec les canettes et bouteilles consignées ... En même temps, quand on regarde la pureté de l’eau des ports ...

Intéressé ? {JPEG}On gagne presque à chaque fois !! ... par 20cts ... (consigne) {JPEG}Face à face ... {JPEG}Chalutier à Koppangen {JPEG}

Un petit tour à la nuit tombante sur la côte pour aller à l’extrême nord, vers Sorklubben nous offrira encore une autre ambiance, neige tombante, sable et reflux de l’océan ... Totalement contradictoire pour nous, mais on s’habitue vite à la situation. Attention tout de même, sous la neige, la glace ...

Face à l'océan, au chaud ... {JPEG}Sable, sel et neige ... {JPEG}Reflets turquoises, même dans la pénombre ... {JPEG}Sous la neige, la glace ... une bonne couche ... {JPEG}
Fôret de bouleaux {JPEG}


C’est donc de nuit qu’on ira rejoindre notre dernière cabane, Trollhytta. C’était assez sympa, pas de point GPS, aucune visibilité dans la nuit noire et de la neige tombant abondamment ... Pour se repérer ? Éteindre les frontales, patienter 5 minutes pour s’accoutumer à l’obscurité et apercevoir des semblants de reliefs avec une distance peu fiable. Mais bon, ça se fait. Et surtout, cela donne l’impression d’être téléporté pendant la nuit en voyant au petit matin le soleil illuminer les fenêtres ... et découvrir enfin les environs ...

Eclat de vie {JPEG}
Tranchée réalisée par 3 randonneurs {JPEG}Plus qu'un fjord à traverser {JPEG}.. {JPEG}Reflets bleus-gris et jeux d'ombres {JPEG}

Enjoy !!
( Trollhytta )


DÉJÀ LE RETOUR ...

Pour retourner sur Tromsø, on prendra le ferry de Svensby. Même si c’est interdit, l’équipage nous proposera de lui même de monter sur le pont supérieur, mais attention aux glissades, c’est tout gelé. Quelle vue sur le Fjord et les LyngenAlps !! Je me rappelle cette même traversée en été 4 ans plus tôt, c’était déjà magique ...

Bleu/blanc ou marron/vert, c'est beau ... {JPEG}The Royal Passat {JPEG}Point de vue {JPEG}-12 et même allure {JPEG}

De l’autre côté, à peine le temps de débarquer et s’éloigner que le ferry aura déjà embarqué son flot de voitures. La route nous fera passer par une vallée bien encaissée où la température baissera sensiblement, (de 0 à -12 en quelques kilomètres ...) De l’autre côté, le fjord est gelé, mais le soleil couchant arrive quand même à faire condenser l’humidité. Le froid saisit la glace qui craque dans des bruits sourds. Pour la dernière apparition du soleil du voyage, c’est réussi ...

JPEG

16h. Il est tempsL'Hurtigruten, la Cathédrale Arctique et le Storteinen {JPEG}Dernière aurore avant l'aube ... {JPEG} de rendre la voiture au loueur qui ferme pour le WE. Bien sympa, il nous la laissera quand même pour la nuit, notre avion étant le lendemain très tôt. Cela nous permettra de rejoindre l’aéroport de l’autre côté de l’île sans effort et surtout vadrouiller encore un peu ... et apercevoir ces dernières lueurs dans le ciel ...

< 2/2

Commenter

Contact | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |
pour profiter pleinement de ce site, utilisez firefox ... ou a défaut safari ...
Copyright 2006-2014 Fauxcols ... où s’arrête le voyage ?