Accueil > Ski > Sud Est du Vercors en Pulka

mardi 26 février 2013
(DATE DE CRÉATION DE L’ARTICLE : 2 mars 2013)
par Mathieu B.


Sud Est du Vercors en Pulka

Boucle de 4 jours en ski de randonnée nordique, au départ du col de Rousset jusqu’au Jardin du Roi, retour au pied du Grand Veymont ...

Et non ... cette année je n’irai pas dans le grand nord. Il faut dire qu’on a été gâté ici, le manteau neigeux est digne du territoire Lapon ... J’en profite pour essayer chez nous le ski de randonnée nordique avec pulka, accompagné de mes parents qui n’en sont pas à leur coup d’essai ... Si eux préfèrent avril en Norvège, ce sera pour moi un test pour retourner en février l’an prochain à Tromso ...

Jour 1 : Du Col de Rousset à Pré Peyret
5.7 km, 1330 m +

Partis tard de Grenoble, un fois remplies les pulkas au Col de Rousset, l’heure du repas est déjà passée ... on s’avanceraFaire sa trace, pour la Cabane des Ours {JPEG} quand même jusqu’à la Cabane des Ours pour pique-niquer, histoire de ne pas manger au parking et s’éloigner un peu de la station et du bruit trop répétitif des remontées ...

Le début du parcours se fait en remontant un flot de skieurs de piste qui va en s’amenuisant plus on va vers l’Est. On ne croisera plus que quelques randonneurs en arrivant au Pas des Econdus

En descendant vers ce PasAu Pas des écondus, un panneau d'1m70 ... {JPEG}, franchement en dévers, j’aurai un premier aperçu des joies de la pulka ... Si les montées sont assez proches du ski de rando, une pulka de 30kg qui verse et qui vous entraîne en aval est assez ... spécial ... heureusement que la neige était bien souple. J’ai fini par la détacher et l’amener "au pied" sagement en bas de la pente ...


Le jour tombe vite Coucher de soleil sur le Grand Veymont {JPEG}Lever de lune sur ma tente ... {JPEG} et il est déjà temps de monter le camp. Un peu plus loin en contrebas se trouve la cabane de Pré Peyret mais on devine d’ici qu’elle est bien occupée. On posera les tentes en haut de cette pente exposée à l’Est, où le soleil viendra nous réveiller et surtout la lune nous endormir ...



Jour 2 : De Pré Peyret au Jardin du Roi
10.8 km, 580 m +

Ce matin,JL en plein bain de soleil {JPEG}Première vraie descente, plaisante {JPEG} impossible de sortir de la tente sans lunettes de soleil. La crème solaire ne tardera pas non plus. On aura fini de plier quand le soleil arrivera enfin à la cabane au fond du vallon ... toute la pente s’offre avec un neige croûtée mais solide et souple en surface. Finalement, le pilotage dans ces conditions n’est pas déplaisant ...


Il le Descente en sous bois, arrêt improbable ... {JPEG} sera à peine moins sur les traces des raquettistes en sous bois. Il suffit de tenir le brancard et de laisser filer les skis ... Mais les traces se perdent et il faut trouver la meilleure trajectoire pour utiliser l’inertie de la pulka ...

Col du Pison verglacé {JPEG}

La montée du Col du Pison n’a pas l’air exceptionnelle, mais soufflée et verglacée elle nous oblige à zigzaguer et Discussion d'itinéraire ... {JPEG}avancer en canard malgré les peaux de phoques. Une nouvelle leçon : c’est l’inclinaison du ski dans la pente qui diminue l’accroche, et non celle de la pulka ...

Picnique Faire sa trace ... {JPEG}au sec et point carte avant de descendre vers les Quatre Chemins. Dans la plaine, on ne verra plus le relief et cette zone est très peu fréquentée. La carte même au 1/25000 n’indique pas toutes les bossesTrop chaud ... on botte ! {JPEG} de ce véritable champ de mine.

On suivra un temps une ancienne trace qui ne nous empêchera pas de botter par cette chaleurLe Jardin du Roi est à nous ! {JPEG}. Pause fartage donc avant de tirer encore plus au Sud Est vers le Jardin du Roi.

Après 2-3 serpentins entre vallons, une nouvelle plaine se dessine devant nous, en arrière plan un petit dôme. Pile au milieu, l’endroit rếvé pour bivouaquer ...


Le Jardin du JL et Nadia ... souper ? non, gouter ... pain aux raisins maison ... {JPEG}Lueurs du soir ... {JPEG}Roi porte bien son nom, surtout quand le ciel s’associe à la neige pour prolonger l’ambiance ...




Jour 3 : Du Jardin du Roi à Peyre Rouge
11.2 km, 602 m +

Quelqu’un Au reveil ... {JPEG}m’a dit de ne pas oublier de prendre des photos au réveil ... alors voilà ... Les ombres sont aussi longues que la veille au soir, mais la luminosité éblouissante. Il faut dire aussi qu’à -8° dans la tente, on Bergerie du Roi {JPEG}attend que le soleil se lève pour sortir le nez du duvet ...

A peine plus loin dans le vallon, nous passerons devant la bergerie du Jardin du Roi. L’étable a été reconstruite il y a 2 ans mais ne peut servir d’abri pour y passer la nuit, à moins d’aimer les courants d’air ... A l’intérieur où la neige ne s’est pas entassée, quelques abreuvoirs ...

Nous devionsVallons vallonnés ... {JPEG}... {JPEG} suivre le premier vallon au nord après cette bergerie d’après la carte, mais impossible à identifier. Un peu comme si quelqu’un s’était amusé à onduler le terrain dans tous les sens pour former des buttes où on en attendait pas. Attention aux gouffres aussi dans ce coin là ...


Cairn au Pas de l'Echelle {JPEG}

Au pas de l’échelle, le relief s’aplanit pour nous offrir un vaste plateau fermé à l’Est par le Sommet de la Montagnette et dominé au Nord par la Tête Chevalière où nous irons pique-niquer avec la vue sur le Mont Aiguille



Faire sa trace ... {JPEG}

Pour y... et la contempler ... {JPEG} accéder, il faudra couper quelques traces qui viennent du Vallon de Combeau et filent vers l’Ouest. Mais sur ce haut plateau le problème vient plutôt des scialets qui ne se découvrent parfois qu’au dernier moment, camouflés par la neige et les jeux d’ombres que les premiers nuages procurent ...

Attention aux gouffres et scialets ... {JPEG}Neige soufflée au sommet de la Tête Chevalière {JPEG}Neige soufflée au sommet de la Tête Chevalière {JPEG}

La descenteLe mauvais temps arrive ... {JPEG} vers le refuge de Chamaillou se fera par les crêtes puis en direct au dessus de la source. Finalement en évitant les dévers et en accélérant dans les virages, quand la neige est un peu molle au moins en surface, la pulka suit. Oui bon, ok, ça fait pas mal de conditions, mais ça procure des sensations de glisse assez sympa ...

On continuera vers le Nord vers Peyre Rouge pour y bivouaquer. C’est sous quelques flocons que les tentes seront montées mais finalement à part une petite brise au petit matin, la météo se sera maintenue ...


Jour 4 : De Peyre Rouge au Village de Rousset
18.5 km, 358 m +

Moins Mur verglacé en dévers ... et pulka joueuse ... {JPEG}La plaine de la Queyrie {JPEG}de soleil ce matin, le camp n’en sera que plié plus vite ... pour affronter cette difficulté déjà visible la veille : ce grand dévers, évidemment gelé ce matin ... Dommage qu’il n’y ait pas la possibilité de mettre des couteaux sur les ski de randonnée nordique ... Au dessus s’étend la plaine de la Queyrie avec l’Arbre Taillé et au fond la carrière romaine ... Un petit souffle de nord, de face donc, nous accompagne jusqu’au Pas de Bachassons ...

Au Pas, Source enfouie des Bachassons {JPEG}je descendrais essayer de déneiger la Fontaine des Bachassons, en vain, il y avait plus de 2 mètres de neige bien tassée ... Même si les bouquetins semblent avoir déserté ce désert blanc, nous auront vu nombre de traces de renards et lièvres, il est vrai un peu plus bas ...

En longeant la crête au Nord, le Grand Veymont se découvre et à ses pieds le Cabane des Aiguillettes ... à peine visible sur ce panorama ...


Cabane des Aiguillettes sous 3m50 de neige ... {JPEG}Seule la moitié haute de la porte est déneigée ... {JPEG}


Bon ok, il fallait savoir où elle est , et surtout savoir où creuser pour ouvrir ne serait-ce que la partie haute de la porte ...



La Pas des Chattons {JPEG} dernière difficulté sera le Pas des Chattons. Un peu verglacée, je filerai droit dans la pente. Ma pulka ne versera qu’à la toute fin presque sur le plat juste avant de m’arrêter.En arrivant à la Fontaine des Serrons {JPEG} Nadia n’aura pas cette chance, à vouloir trop la contrôler, la sienne basculera dès le début, position (plutôt) inconfortable ...


Après Zou !!! {JPEG}une petite pause à la fontaine des Serrons (bien vivante cette fois ..) notre trace obliquera franchement à l’Ouest en direction de Pré Grandu, cherchant systématiquement le point le plus bas

Chacun sa trace, et encore on a le choix ... {JPEG}Longue plaine ... {JPEG}


Au fur et à mesure de la descente, de grande prairies d’alpage s’étendent devant nous, sous la surveillance du Grand Veymont


Ne Les escargots sont de sortie ... {JPEG}Jeux d'ombres ... {JPEG}nous restera plus que 440m de descente jusqu’à Rousset sur cette piste forestière bien tracée. Presque une piste de bobsleigh sur laquelle on descendra à 12km/h sans effort ... Juste à observer le ramollissement de la neige et les jeux de lumière à travers cette forêt où les résineux laissent la place aux feuillus ...

Commenter

Contact | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |
pour profiter pleinement de ce site, utilisez firefox ... ou a défaut safari ...
Copyright 2006-2014 Fauxcols ... où s’arrête le voyage ?