Accueil > Rando à Pied > Vercors > Traversée Sud-Nord du Vercors en automne ...

lundi 24 octobre 2011
par Mathieu B.


Traversée Sud-Nord du Vercors en automne ...

... dialogue avec des bouquetins au Grand Veymont

J’avais déjà fait cette traversée au printemps ... Je n’aime pas trop refaire les même balades, mais en automne avec ses journées raccourcies et ses couleurs rougeoyantes ... c’était trop tentant ...

Par contre, désolé ... mais ayant cassé mon appareil photo en Islande, j’ai été obligé de faire ces malheureux clichés ... avec mon téléphone portable ...

ArrivésCouleur d'automne à la richardière {JPEG} Combe feuilletée vers le col de l'Aupet {JPEG}à la gare de Clelles de nuit, on ne verra pas le Mont Aiguille dans la nuit noire. A peine une masse sombre se dessiner au dessus du campement un peu avant la Richardière. Au matin, des nuages nous bouchent encore la vue. Heureusement qu’ils s’évaporeront rapidement. En attendant, la montée au Col de l’Aupet en sous bois est une explosion de couleurs ...

Rochers du Parquet {JPEG}Rochers du Parquet {JPEG}







Une fois au col, le Mont Aiguille se dresse enfin derrière nous tandis que devant, les Rochers du Parquet s’imposent comme un barrière infranchissable. Heureusement, le Pas de la Selle offre un passage sûr au nord.

Balcon Est du Vercors et Pas de la Selle {JPEG}Le Mont Aiguille {JPEG}

DansMoi {JPEG} Gresse en Vercors en automne {JPEG}les passages à l’ombre, quelques flocons de la semaine tiennent encore dans la pente, alors qu’au fond j’aperçois Gresse en Vercors. Encore une fois je ne peux m’empêcher d’admirer les couleurs d’automne ...

Quelques traces de pas, quelques traces de sabots ... Plateau de la Peyre Rouge et Pas de la Selle {JPEG}on arrive au plateau de Peyre Rousse, royaume des bouquetins, mais ils se cachent ...



L’après Cabane des Aiguillettes devant le Grand Veymont {JPEG}midi est déjà bien avancée. J’hésite à faire le plein d’eau à la fontaine des Bachassons toute proche et dormir à la cabane des Aiguillettes, minuscule mais coquette. Finalement on continue vers le Grand Pas des Bachassons {JPEG}Veymont au risque de faire la descente de nuit. La face sud offre à contre jour un panorama sur ce haut plateau couvert d’herbe jaunissante. Personne, pas un bruit. Et finalement, les bouquetins sont là, juste au dessus de nous. On pourra les approcher à moins de 6 mètres ... Même une mère et ses petits, pas très rassurée quand même, sifflant et imitée par ses petits ...

Bouquetins au Grand Veymont {JPEG} Bouquetins au Grand Veymont {JPEG} Tout jeunes Bouquetins au Grand Veymont {JPEG} Bouquetin devant le Mont Aiguille {JPEG}

Plus haut, les Ascension du Grand Veymont dans les nuages {JPEG}Panorama depuis le Grand Veymont {JPEG}nuages montent du plateaux et nous rattrapent, jouent à cache cache avec les derniers rayons de soleil mais pour la première fois le sommet du Grand Veymont n’est pas venté, il fait même presque bon. La vue d’ici à 360° est un spectacle dont je ne me lasse pas ... Belledonne au loin, Le Taillefert et Descente Nord du Grand Veymont {JPEG}l’Oisan derrière, l’intérieur des hauts du Vercors et les courbes des Balcons Est ...

La réalité nous réveille, le Coucher de soleil au Grand Veymont {JPEG}soleil ne tarde pas à passer sous l’horizon. Il ne faut pas s’attarder, la descente vers le Pas de la Ville n’est pas des plus faciles, alors dans la pénombre, Descente vers le Pas de la Ville dans la pénombre {JPEG}et sur un sol à moitié verglacé ...


Et c’est Fontaine de la Chau {JPEG}par une nuit bien noire, sans nuages et plein d’étoiles qu’on fera le plein d’eau à la fontaine de la Chau. Le débit est bien moins important qu’au printemps, mais largement suffisant. On ne va pas se plaindre, quand on Refuge de la Jasse du Play {JPEG}sait le peu de sources du Vercors ... Une heure plus tard on trouvera le refuge de la Jasse du Play. Pour une fois, il n’y a personne mais le poêle est encore tiède. Sous les cendres, des braises font repartir le feu en soufflant à peine ...

Au Givre sur la plaine {JPEG}"petit" matin, le temps que le soleil se lève entre Roche Rousse et le Sommet de Pierre Blanche, le sol est gelé. Toute le prairie est blanche, recouverte d’une fine et craquante couche de givre. Cela rend le silence d’autant plus impressionnant que d’entendre nos pas sur ce sol figé.


Le Sous bois sur le GR91 {JPEG}Amanite tue mouche {JPEG}paysage change et la végétation se réveille. En continuant vers le nord, le GR91 s’élargit et montre les signes de plus en plus de passage. On commence à croiser du monde. La civilisation se rappelle à nous aussi par ces clairières transformées en anciens pâturages, ces ruines de bergeries, mais aussi au loin ces remontées mécaniques et bientôt le golf de Corrençon où curieusement il est interdit de picniquer ...

Anciens patûrages {JPEG} Couleur d'automne avant Corrençon-en-Vercors {JPEG}

42 km quand même ... et 2600 m de dénivelée positive ...

< 3/10 >

Commenter

Contact | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |
pour profiter pleinement de ce site, utilisez firefox ... ou a défaut safari ...
Copyright 2006-2014 Fauxcols ... où s’arrête le voyage ?